Remboursement des entretiens psychologiques

Bonjour à tou.te.s,

Certain.e.s ont pu m’interroger sur les informations récentes concernant une prise en charge par la sécurité sociale des consultations chez la.le psychologue.

Pour le moment il ne s’agit que d’un projet ; des dispositifs ont été lancé pour les enfants uniquement.

A l’instar de beaucoup de mes collègues je suis parfaitement opposé à ce projet dans la modalité proposée par l’État. Il s’agit d’un remboursement sur la base de consultations à 22€ pour 30 minutes sans dépassement d’honoraires ou de temps possible. La majorité d’entre nous travaille pour des consultations de 50€ à raison de 40min à 1h, il n’y a donc aucune cohérence entre la proposition gouvernementale et la réalité du terrain. Nous ne parlons pas des tarifs dans les grandes villes qui sont la corollaire des prix des loyers des cabinets. Ces décisions ont été prises sans consultations préalables de nos représentant.e.s syndicaux et/ou fédératifs. De plus, ce dispositif comprend une prescription de votre médecin traitant.e.

Le parcours sera celui-ci : vous irez chez votre médecin traitant.e qui jugera si oui ou non votre problématique justifie un suivi psychologique/psychothérapeutique (parce que nos 5 ans d’études de la psychologie sont apparemment moins légitimes que le cours de 6h de psychopathologie dont votre médecin généraliste a bénéficié pendant ses études de médecine). Une prescription sera faite pour 10 consultations maximum (22€/30min). Si après ces 10 séances il subsiste des difficultés il vous faudra retourner chez votre médecin traitant.e qui alors vous orientera vers un.e psychiatre qui évaluera votre problématique et vous prescrira une nouvelle fois 10 consultations chez la.le psychologue cette fois-ci à raison de 45min la consultation pour 32€.

Ce parcours tortueux fait intervenir des médecins qui sont déjà surchargé.e.s de demandes (beaucoup de psychiatres ne prennent pas de nouvelles demandes et ont des délais d’attente de plusieurs mois ; les médecins généralistes sont également en grande difficulté pour accueillir des nouvelles demandes et proposer des RDV dans des délais courts).

La complexité de ce parcours, proposé à des personnes en situation de fragilité psychique, les montants cadenassés et insultants, la contraintes de temps et la pratique sur prescription médicale (ce qui implique la paramédicalisation des psychologues) sont autant d’arguments qui ne me conviennent pas. Les psychologues ont été invité.e.s à s’inscrire sur les listes pour participer à ce dispositif que nous sommes bon nombre à boycotter. Il en va de la qualité de votre soin psychique.

En revanche, les mutuelles de santé ont pris de contre-pied des annonces gouvernementales et se sont fédérées autour d’un projet de remboursement généralisé des consultations chez les psychologues sur un forfait minimal de remboursement de 4 consultations par an à hauteur de 60€ maximum. Les accords entre la Mutualité Française et de nos représentant.e.s ont été posés tout récemment, cette nouveauté bienvenue devrait être efficiente dans les semaine/mois à venir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *