La psychologie clinique

Ce grand domaine de la psychologie est celui dans lequel j’exerce. Il s’agit de la discipline qui s’intéresse aux comportements humains, aux interactions et aux processus intra-psychiques. Il s’agit d’accueillir la souffrance psychique et de travailler en individuel ou en groupe à réduire cette souffrance, à l’expliquer et à limiter les risques de rechute vers cette même problématique sur le long terme. Là encore, quatre familles principales se retrouvent au sein de la psychologie clinique :

La psychanalyse

La psychanalyse est considérée par beaucoup de professionnel(le)s comme la mère de la psychologie clinique. C’est la psychologie des profondeurs, celle qui interroge les processus inconscients, les rêves, les mécanismes de défense, le transfert et contre-transfert à travers un dispositif de parole parfois très cadré. La psychanalyse a généré des pratiques modernes plus souples appelées Psychothérapies d’Inspiration Psychanalytiques (PIP).

Les Thérapies Cognitivo-Comportementales et Émotionnelles

Cette approche née au milieu du XXième siècle s’intéresse plutôt aux pensées, aux biais cognitifs qui sont à l’origine de la souffrance psychique. A travers des exercices concrets, les TCCE proposent de traiter les symptômes sur plusieurs séances. De plus en plus indiquées dans les problématiques anxio-dépressives (phobies, troubles du comportement, anxiété, dépression) et dans le milieu de l’addictologie, cette famille compte aujourd’hui une vague émotionnelle qui offre un travail sur les émotions.

La systémie

La systémie est a vu le jour à Palo Alto (USA) au XXième siècle. De manière très résumée cette approche est la plus indiquée dans un travail familial. Elle s’intéresse à la dynamique des systèmes (couples, familles, travail) et à la place de l’individu au sein de son système. Bien sûr les thérapies familiales ne sont pas que systémiques (il existe des thérapies familiales psychanalytiques), toutefois le travail systémique permet un éclairage très complet sur un symptôme chez une personne au regard de son environnement.

L’approche humaniste et existentielle

Cette dernière famille est celle qui priorise la relation humaine dans le dispositif d’accompagnement thérapeutique. Elle propose des espaces de parole bienveillant, basés sur l’empathie, l’authenticité et la relation.